Changement de lunettes - Rosaria Stone
Rosaria Stone

Changement de lunettes

Changement de lunettes - Rosaria Stone

J’ai dû changer de lunettes, récemment, car je n’avais plus qu’une seule paire à me mettre. Quand on est myope, comme moi, il faut toujours avoir des lunettes de rechange. Quand je suis passée voir Barbara, j’ai marché sur la paire que j’avais, bêtement, faite tomber sur le tapis de son salon. Elle me complimentait sur la disparition de mes taches solaires, et je lui ai donné mon secret. En repartant, j’ai balayé la table basse avec mon sac à main et mes fines montures volèrent, sans que je les voie. Elles atterrirent devant moi, au moment même où je m’élançais pour me diriger vers la sortie. C’est une reconstitution pleine d’hypothèses hasardeuses, j’en conviens, mais je suis persuadée que l’action s’est déroulée exactement comme je l’ai décrite. Conclusion : je n’avais plus qu’une seule monture de rechange sur laquelle il y a des verres très rayés.

Ma conduite, tout le long du trajet pour rentrer chez moi, fut très prudente. En effet, j’ai constaté que ces anciens verres correcteurs n’étaient plus adaptés à ma vue. Trop forts, ils me donnaient une migraine désagréable. J’ai tout de suite pris un rendez-vous chez un ophtalmologue pour faire un bilan de ma vue. Avec cette notation correcte de mes troubles oculaires, j’ai commandé une nouvelle paire. Pour le choix de la monture, ce ne fut pas évident. J’ai un visage long et fin, une monture large ne me convient pas. Pour bien voir, je voulais le meilleur. Une qualité haute pour mes verres et pour ce qui les entoure. De plus, la couleur et le style de mes nouvelles lunettes étaient clairement définis dans ma tête.

Je porte beaucoup de gris et de beige. Je les associe avec du vert, de l’abricot ou du turquoise. Ce fut cette nuance que j’ai choisie. Avec mes yeux marron, elle s’associe avec brio. Je n’aurais jamais osé un ton aussi prononcé de bleu, mais l’opticienne m’a demandé d’essayer ce modèle et j’ai été conquise. Je suis prévoyante, j’ai donc voulu avoir une seconde paire, pour le cas où je casserais la première, pour une raison évidente : mes lunettes de rechange n’étaient pas du tout adaptées à ma vue actuelle. Par contre, la monture me plaisait. Je l’ai gardée et j’ai fait adapter de nouveaux verres dessus. Je suis tranquille, à présent, mais j’ai pris l’habitude de mettre ma nouvelle paire dans un boîtier dès que je les enlève.